Aller au contenu

La grenouille qui quittait sa marmite

C’est l’histoire d’une grenouille qui vit dans une marmite.

Régulièrement, un humain vient chauffer l’eau de la marmite pour illustrer à ses congénères « Le syndrome de la grenouille cuite », puis arrête la chauffe juste avant que la grenouille ne périsse.

La grenouille se sent stressée, mais elle est bien incapable d’y changer quoi que ce soit.

grenouille

Mais pourquoi donc la grenouille est-elle stressée ?
Pas si évident que ça ! Voici quelques hypothèses :

Impuissance : Elle n’a pas de contrôle sur la situation qu’elle vit
Peur : Elle craint que l’humain n’oublie d’arrêter la chauffe
Anxiété : Les sollicitations de l’humain sont imprévisibles
Besoin physiologique : Elle a besoin de lumière
Solitude : Elle a besoin de contacts sociaux
Incertitude : Elle a besoin de vision de son futur
Ennui : Elle a besoin de vision sur l’extérieur
Inconfort : Elle est mal à l’aise dans l’eau froide, Elle est mal à l’aise dans l’eau chaude, Elle est mal à l’aise dans l’eau ?
Frustration : Elle voudrait manger des sauterelles en plus des papillons

Injustice : Elle voudrait prouver qu’elle est capable de sauter avant que ça ne chauffe trop, si seulement on lui fournissait un appui…

Un jour, la grenouille n’en peut plus, sa marmite d’émotions explose au regard de l’humain stupéfait.

« Et bien Grenouille, que veux-tu ? »
La grenouille bredouille le temps de multiples hésitations, avant de lâcher :
« Je ne sais pas COÂÂÂ ! » Et de reremplir sa marmite de larmes…
Alors l’humain l’inscrit à une formation de gestion du stress.

Là, la grenouille apprend à discerner et identifier ses causes de stress, et les moyens qu’elle peut mettre en œuvre pour les transformer. Elle met en place des changements, petit à petit, en fonction des priorités et des possibilités, et pour le reste, elle applique des méthodes de relaxation qui lui permettent de mieux supporter les inévitables contrariétés de la vie.

Je l’ai rencontrée l’été dernier, elle était en vacances dans la mare de mon jardin. Elle m’a raconté sa nouvelle vie :

Ils ont appris, elle et son humain, à communiquer grâce à l’écriture cunéiforme, et elle lui a fait des demandes. Il a mis en place un planning de démonstrations, il a créé un grand aquarium avec vue sur la fenêtre, température réglable, et des amies collègues qui se partagent les interventions et les sauterelles.

Mais SURTOUT, ils ont changé l’expérience !

Elle consiste à donner l’exemple aux humains qu’une grenouille soumise à une situation qui se détériore, s’en extrait de son propre chef et sans attendre !

J’ai demandé à la grenouille de revenir dans ma mare l’été prochain, je désirais la revoir !

Mais elle a d’autres plans : elle prépare une grande tournée mondiale pour enseigner le cunéiforme aux oiseaux, aux batraciens, aux humains, avec un programme spécial cunéibraille pour les palmés et les mammifères.

Je te souhaite tout plein de beaux sentiments, Grenouille !

Peut-être révéleras-tu d’autres princes et princesses cachés dans des crapauds ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
scroll-to-top