equipe.jpg

LE COACH PROFESSIONNEL POUR
FAVORISER LA RÉUSSITE DANS VOTRE ENTREPRISE

AA COACH vous propose du coaching en présentiel en Martinique, ou coaching à distance en Martinique et au-delà.

Aller à Coaching individuel  -  Aller à coaching collectif

Le coaching est en plein essor pour le développement des compétences des acteurs de l’entreprise, pour différentes bonnes raisons.

Le coaching quand tout va bien :


Historiquement, le coaching s’est d’abord adressé aux dirigeants puis aux cadres stratégiques ou supérieurs, comme un espace de respiration neutre et bienveillant, dans lequel le coaché peut sortir de sa solitude, exprimer et exploiter ses vulnérabilités, élargir son champ notamment en accédant à son intuition. Il peut ainsi se recentrer sur son rôle et ses objectifs de développement, grâce à la réflexivité offerte par le coach.

Puis le coaching ayant démontré sa pertinence, il s’est popularisé et les missions se sont adressées aux cadres intermédiaires, managers, chefs d’équipe et aux collaborateurs.

Cet accompagnement les amène à résoudre leurs problématiques de manière spécifique et personnelle, qu’une formation ne permet pas toujours. En effet, la temporalité du coaching utilise des allers-retours entre situation de travail et séances réflexives, pour un ajustement et approfondissement des nouveaux comportements. Également, les concepts et recettes appris en formation se montrent de moins en moins adaptés à la complexité, et le cadre ne favorise pas une exploration de ses leviers profonds et personnels de changement, leviers qui intéressent tout particulièrement le coach.

1er nouveau contexte : Accélération du changement


Depuis quelques années on parle de monde VICA (Volatile-Incertain-Complexe-Ambigu), caractérisé par une accélération des transformations, et l’agilité à s'adapter est nommée comme une compétence incontournable (et également critiquée comme un mot fourre-tout source de management toxique). Pour être efficace, la résistance au changement doit être abordée et traitée avec compréhension et considération, ce que fait le coach.

Aujourd’hui, les personnes doivent surtout apprendre à apprendre, et développer leurs compétences cognitives et comportementales, car elles auront à changer pour évoluer et s’adapter régulièrement le long de leur carrière. Les savoir-faire évoluant rapidement, ce sont les savoir-être qui seront le socle support durable de leur carrière. Le coach ne prétend pas transmettre les savoir-faire dont la personne a besoin, il interroge et diversifie les processus que met en œuvre son client ou sa cliente pour les acquérir et performer, en développant ainsi ses savoir-être.

2ème nouveau contexte : incertitude, stress et burn-out

L’événement COVID a fait prendre conscience par le vécu, que nous avançons avec un horizon d’incertitude.

Si tout change autour de nous, c’est alors ce que nous avons en nous qui devient la ressource la plus fiable pour réussir.

Il appartient ainsi à chaque personne de clarifier sa situation, expliciter ses propres enjeux et se positionner de manière assumée. C’est un cercle vertu de développement de la confiance intérieure.

Également, le contexte entourant les personnes se complexifie, avec plus d’incompatibilités entre demandes et moyens, une valeur « travail » en mutation dans la société, une exigence de sens donné à l’action, et un besoin de sécurité plus difficile à satisfaire. Ces conditions sont génératrices de stress* et de fatigue, par le sentiment de manque de compétences, le tiraillement intérieur, la peur du jugement, etc, avec comme conséquence une explosion de cas de burn-out, et également de bore-out et brown-out.

Le travailleur n’a plus seulement besoin de sortir de sa zone de confort pour évoluer, il a besoin aussi de se retrouver en zone de confort pour récupérer son énergie.

Le coaching est un espace où la personne va désamorcer son emballement émotionnel, pour retrouver des pistes de changement et de résolution pour elle-même et son entourage professionnel et parfois personnel.

*Le CINÉ du stress :  Une situation génère du stress lorsque la personne a le sentiment qu’elle n’a pas le Contrôle, que la situation est Imprévisible ou Nouvelle, ou qu’elle menace son Ego.



Les dirigeants et collaborateurs ont également besoin du collectif :


La sociologue du travail Danielle Linhart explique le mal-être actuel dans le monde du travail par l’individualisation de celui-ci : ce sont les échanges des employés qui leurs permettent de supporter les conditions qu’ils jugent difficiles. Ainsi, la dimension collective et les moments de partage doivent être remis à l’agenda.

Par ailleurs, la complexité déjà mentionnée nécessite, pour y répondre, plus d’émergence de collectif. C’est le champ d’information généré par le groupe qui va permettre des décisions lucides.

Ainsi, de plus en plus le coaching collectif se développe, que ce soit pour :

  • accompagner une transformation d’organisation,

  • améliorer un fonctionnement d’équipe (groupe qui partage un but commun),

  • faciliter un groupe de pairs ou autre type de groupe, dans lequel les personnes ont une problématique personnelle qu’elles résolvent grâce au groupe.

Aller à Coaching individuel  -  Aller à coaching collectif