Aller au contenu

Conte Noah et le Dragon

En 2017, un enfant réel m’a inspirée pour écrire ce conte de 8 min disponible sur Youtube.

Dans ce court conte illustré, Noah va détourner l’usage de ses compétences pour faire l’inverse de ce qu’il avait prévu : sauver le dragon pour préserver les conditions naturelles de son île !

Cet article propose de clarifier les messages camouflés dans cette péripétie !

Texte : Adelyne ALBRECHT
Illustrations : Sasha Barysheva

Pourquoi sauver le dragon ?

Une coach que j’apprécie nous disait :
« Les contes de fée ne sont pas là pour apprendre aux enfants que les dragons existent, ça, ils le savent ! Ils sont là pour leur apprendre qu’on peut les tuer. »

Je préfère l’idée d’apprivoiser ses dragons. C’est ce que j’ai fait avec les miens : je les ai reconnus et je les ai rassurés. Ils m’observent agir sans trop m’embêter, et ils constatent que je gère et que ça se passe bien, alors ils vivent moins dans leurs travers. Je suis leur leader. Ils sont plutôt contents de vivre à mes côtés, ils me permettent aussi de reconnaitre les dragons de mes clients.

Les dragons, c’est notre part d’ombre, l’égo qui veut nous protéger, notre saboteur, le loup noir qu’il ne faut pas nourrir au profit du loup blanc, etc. Ils naissent avec nos blessures et se logent dans nos poches pendant que l’on grandit, ce sont nos amis d’enfance qui sont restés coincés là-bas et n’ont pas remarqué que nous avons changé. Et après ils nous chuchotent leurs peurs, leurs tristesses, leurs colères, et leurs principes rigides en pensant qu’on a besoin de ça pour rester en vie.

Conte Noah et le dragon bleu
Noah arrive auprès du dragon

Dans le conte, la maladie du dragon engendre des conséquences plus graves que lorsqu’il va bien.
Qui sait, en créant cette nouvelle relation, peut-être les dragons sortiront-ils moins souvent pour tout brûler !

Transférabilité des outils et compétences

Noah a acquis des savoir-faire dans un but précis, en l’occurrence un but insufflé par la société. Afin de résoudre les obstacles, il en détourne l’usage par la créativité, la place à la chance, le travail d’équipe. Il suit son instinct naturel pour servir plus grand que lui. Il est capable de réorienter ses objectifs en fonction de l’évolution des circonstances.

Ces compétences, ce sont aussi celles acquises en dehors de la formation et l’expérience professionnelle, qui nous semblent parfois anodines, et que nous pouvons valoriser si nous en prenons conscience.

Les protections

Je ne conseille à aucun enfant de suivre une poule sans avoir prévenu ses parents d’abord !

Heureusement, Noah est malin, il a pensé à sa bouteille d’eau, et n’aurait pas plongé dans le lac sans avoir évalué les pires risques encourus.

Le paradoxe de l’aile et du sage

Dans le conte, c’est parce qu’ils sont des sages que les dragons conservent leurs ailes. Moi, je me demande quand-même si ce n’est pas parce qu’ils ont utilisé leurs ailes pour prendre de la hauteur qu’ils sont devenus des sages…

Et vous ?

Si ce conte vous a inspiré d’autres réflexions, je serais enthousiaste de les consulter en commentaire !

Merci d’avance !

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
scroll-to-top